Gabrielle Shonk et Aliocha en plateau double

Gabrielle Shonk est bachelière en interprétation jazz. Originaire du Rhode Island et fille d’un musicien Blues, elle baigne dans la musique et chante depuis un très jeune âge. Son talent a été découvert par le grand public lors de son passage à La Voix en 2014. La chanson « Habit », qui a reçu beaucoup d’attention dès son lancement en ligne au printemps dernier, reflète bien l’ambiance de son album éponyme à paraître en 2017. Gabrielle est soutenue par des musiciens de grand talent et amis de longue date, ce qui permet aux spectateurs d’être témoins d’une chimie unique qui transcende la scène. Elle dévoile enfin, à travers son matériel original, une voix unique, nuancée et intemporelle sur une musique chargée d’émotions.

Aliocha connu tôt pour son jeu, sur les planches, puis au petit et au grand écran, le benjamin de la famille Schneider, s’est pourtant rêvé songwriter l’essentiel de son temps. Rencontré au hasard d’un café, c’est le fascinant et fasciné Jean Leloup qui, le premier, lui permettra l’audace de l’être. Avec lui et ses « Last Assassins », Aliocha matérialisera en studio les ébauches d’un premier gravé — huit maquettes qui lui donneront aussi sa première maison de disques, Audiogram. De là, entre Paris, Montréal et Los Angeles, l’auteur-compositeur-interprète se profile, émerge. Obsédé par l’invention d’un verbe qui serait sien, lorsqu’il fait la rencontre à Paris du brillant réalisateur Samy Osta (La Femme, Feu! Chatterton, Juniore), il sait qu’il se conjuguera désormais à la première personne du pluriel; la complicité est absolue.

Extrait : Gabrielle Shonk

Extrait : Aliocha

Partager